• Attention !

    Il faut regarder où l'on va, tout n'est pas plat. Des trous sombres que l'on ne voit pas toujours jonchent le chemin de la vie.

    Si malencontreusement on y chute et que l'on se retrouve au fond, comment en sortir ???

    Appeler, il n'y a personne aux alentours.

    Attendre que l'on s'inquiète, ça peut prendre du temps avant...

    Tout le monde a ses occupations, ses préoccupations, son petit moi à gérer et puis et puis...

    Alors il ne faut compter que sur soi.

    Surtout ne pas pleurer, les larmes alourdissent et on s'enfonce un peu plus.

    Donc il faut essayer de combler afin de pouvoir remonter.

    Il faut jeter une pelletée de ses angoisses, une de ses sentiments, une de son mal-être, une du temps où l'on s'est oublié aux besoins des autres, une grosse pelletée sur toutes les causes qui ont fait que l'on a trébuché...

    Combler ce trou avec tout ce qui a été si lourd à porter et qui a fait que l'on a chuté, chuté, chuté.

     

    Lorsque l'on aura tout lâché, le trou sera comblé, on pourra retrouver une certaine clarté mais on sera désabusé.

    ©caroline

     

    « La chaleur de vos mainsLa dernière danse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :