• ma provence et puis Marseille ma ville

      Ma Provence

    Ma Provence, mon coin de jouvence
    tu fais le bonheur de tes habitants.
    Ta Lavande, tes Oliviers,
    Ton accent immortalisé par Messieurs
    Pagnol, Raimu, Fernandel.

    Oui je suis née à Marseille au bord de mer
    Notre Dame de la Garde de la haut veille
    Mais dès que je le peux, je ballade vers
    Trets, peynier, le Garlaban, la Sainte Victoire,
    Aix et ses rues pittoresques.
    Citer tous tes villages prendrait trop de temps


    Ceux d'ailleurs qui n'ont pas notre accent et qui se moquent
    sont très heureux de promener de la ST Baume
    à Marseille  via Cassis.

    Ne dit on pas ici?
    QUI A VIS PARIS MAIS N'A PAS VIS CASSIS, N'A RIEN VIS.
       (qui a vu Paris mais n'a pas vu Cassis n'a rien vu)

    ©caroline

     

                                          Marseille, ma ville

    Marseille, monsieur Fernandel chantait de toi :"Merveille des merveilles:" Ca c'était avant!!! La mer y est toujours bleue, le soleil brille toujours mais les chansons ne montent plus des maisons non! Où est passée la jovialité des Marseillais, où sont passés les moments où dans chaques villages de la ville, les soirs d'été sur le pas des portes tout le monde se réunissait et les anciens racontaient leur vie passée. Où est passé le temps des ballades nocturnes en famille, à pied au bord de mer?

    Disparu tout ça, perdue cette convivialité qui faisait des gens de villages des amis, presque une famille. Depuis quelques années il n'y a plus de villages il y a des quartiers! Au sud de la ville les beaux quartiers, au nord les quartiers moins beaux, ceux qu'on laisse gangréner sans trop culpabiliser!

    Marseille, toi non plus tu ne dois plus te reconnaitre! Tu es défigurée. Partout du béton, des autoroutes, des passerelles, des tunnels tu es entourée de tout ça! Ce n'est pas joli et de plus ça pollue.

    Toi notre Canebière, tu ne nous mènes plus au bout de la terre non! Toi aussi est défigurée par le côté pratique des transports en commun et ce tramways qui te coupe en deux. Comme c'était agréable de pouvoir faire du lèche-vitrine en te parcourant!

    Vieux port, toi tu es toujours beau! Notre Dame de la Garde tu veilles toujours sur nous et tu brilles les jours de soleil et les nuits de par tes lumières Faut pas changer!

    Marseille, ville où je suis née oui on t'as bien changée! A mes yeux tu deviens ville touristique et je suis nostalgique de ma ville d'avant.

    © caroline

     

     

     

    « les yeux d'un enfantles paroles d'une très jolie chanson de Michel Sardou »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :