• Doux câlins

    Un câlin tout doux

    Un sommeil serein, rêveur bien au chaud sur un petit coeur

    Un regard merveilleux

    Un sourire heureux

    Un visage rayonnant sur un bonheur présent

    Voilà un bien joli moment

    ©caroline


    votre commentaire
  • Dans un jardin une petite fille jouait

    Un vol d'oiseaux par là passait

    Les enfants oiseaux c'est comme nos enfants, désobéissants.

    N'écoutant pas ses parents petit oiseau curieux voleta autour de l'enfant.

    Qu'arriva t'il?

    L'enfant l'attrapa, le serra entre ses doigts

    Surprise par son geste elle ne su que faire.

    Un jour dans un jardin une petite fille jouait

    Un jour dans ce jardin un vol d'oiseaux passait.....

    ©caroline

    L'oiseau et l'enfant


    votre commentaire
  • Elle court après le temps qui file

    Elle court après le temps qui passe et lui donne des rides

    Après avoir essayé de le retenir sans y parvenir

    Elle le voit qui file, défile l'emportant dans son tourbillon jusqu'à ce que sa vie ne tienne plus que par un fil.

    "Lamartine" dans un poème disait

    "ô temps suspends ton vol"

    Oui le temps, suspends ton vol, pose toi sur des moments joyeux, heureux pour le bonheur de son coeur, de ses yeux

    ©caroline

    Le temps suite


    votre commentaire
  • Elle a essayé de retenir le temps pour qu'il ne passe pas trop vite

    Elle a essayé de ralentir le temps pour que ses enfants ne grandissent pas trop vite.

    Elle a essayé de contrôler le temps pour limiter ses mauvais moments.

    Elle a essayé d'apprivoiser le temps afin qu'il soit plus clément.

    Le temps lui a répondu

    Ce n'est pas la peine de me retenir, je passerai quand même.

    Ce n'est pas la peine de me ralentir, tes enfants grandiront quand même.

    Ce n'est pas la peine d'essayer de me contrôler, les aléas de la vie tu les subiras quand même.

    Ce n'est pas la peine d'essayer de m'apprivoiser, clément ou pas tu vivras des joies, des souffrances, des peines.

    Tout ça pourquoi, parce que je suis le temps qui passe inexorablement et ça tu peux en être certaine.

    Alors, profite de tous les instants du temps qui passe parce que tu sais, le temps perdu ne se rattrape plus.

    ©caroline

     

    Le temps....


    votre commentaire
  • Maman voilà 20 ans que tu m'as quitté, le temps a beau passer, les années défiler tu me manques toujours autant. Je n'ai personne à qui confier mes soucis, mes angoisses et les tracas que la vie apporte en ce moment.

    Je sais tu me dirais il y a ta soeur! Ma soeur, parlons en lors de ton décès la jalousie et la méchanceté qu'elle avait (que tu connaissais) ont éclaté. J'ai essuyé une tempête de reproches, d'accusations de toutes sortes et pourtant c'est moi qui ne t'ai jamais quittée, elle qui est partie à 400 km alors que tu étais en pleine convalescence.

    Voilà 20 ans que de tata modèle comme m'appelaient ses enfants (mes nièces et neveux) je suis passée à  parfaite étrangère. D'ailleurs je ne connais pas ses petits enfants et pourtant elle et sa famille sont venus habiter prés de chez moi.

    20 ans d'absence c'est long et pourtant le temps va continuer à passer sans toi jusqu'à....

    ©caroline

    Maman 20 ans déjà...

     


    votre commentaire
  • Voilà l'an que ven est arrivé. Nous ouvrons le livre de l'année 2017 dont les pages vont s'écrire au fil des jours et des mois que nous allons vivre.

    Souhaitons que ce livre s'écrive autrement que celui de l'année 2016.

    Qu'il ne soit fait que de pages harmonieuses, de pages de paix, de pages positives.

    Je souhaite une bonne année à vous qui passerez par là

    ©caroline


    1 commentaire
  • Dans quelques heures nous refermerons le livre de l'année 2016.

    Ce livre ne sera pas pour beaucoup d'entre-nous à ranger dans les contes mais plutôt dans les romans noirs.

    Ce livre n'a pas été ponctué de poésies mais plutôt de tragédies qui ont endeuillé et fait pleurer beaucoup de personnes.

    Au fil des années qui passent, nous perdons notre joie de vivre, les soucis de toutes sortes prennent le dessus et nous rendent tristes et inquiets.

    Aussi, c'est sans regrets que nous voyons se refermer le livre de cette année 2016, en espérant que celui de 2017 qui va s'ouvrir dans quelques heures sera autre et nous apportera un peu de joie et d'espoir.

    Malgré tout ça, comme il est de tradition chez moi en Provence, je souhaite à toutes les personnes un

    "Bon bout d'an et à l'an qué ven"

    Bon bout d'an 

    ©caroline


    votre commentaire
  • Cette année n'a pas été écrite qu'en bleu dans le livre de la vie. Des couleurs sombres sont venus griffonner quelques pages depuis quelques mois.

    Eh la vie ce n'est pas très sympa de venir faire des misères aux êtres qui nous sont chers.

    Pour Noël tu nous a privé de deux membres importants pour nous tous. Plutôt que de les laisser profiter des leurs, tu les a envoyé à l'hôpital. On a failli en perdre un. Ce n'est pas cool tout ça la vie!

    Pour d'autres raisons d'autres êtres qui nous sont chers  trouvent sur le livre de la vie des pages mouillées par des larmes que les soucis leurs font verser.

    La vie, il faut les aider à sécher ces larmes ainsi les pages sècheront aussi.

    J'espère la vie que bientôt le bleu reprendra du service pour écrire la suite, une suite que nous pourrons écrire avec le sourire et des mots joyeux.

    ©caroline

    Le livre de la vie et Noël 2016


    votre commentaire
  • Bientôt Noël

    Il y a 50 ans pour moi le père Noël est passé avant le 25 Décembre. Neuf mois avant j'avais commandé un bébé. Une fille de préférence (j'avais déjà un très beau petit garçon). Donc j'avais commandé une fille mais dans ces années là les échographies n'étaient pas d'actualité alors les naissances étaient des surprises.

    J'ai eu de la chance, le 5 Décembre mon voeux a été exaucé. Tout en douceur tu es arrivée toi ma fille et pour moi ce fut Noël avant l'heure et le plus beau des Noëls, celui que je n'oublierai jamais

    ©caroline

     

     


    votre commentaire
  • Voilà, je suis arrivée à la fin des cours du logiciel.

    Je présente ma création de finissante. Je dois avouer que j'aurais pu mieux faire!

    Ma création perso qui signe la fin de mon cursus UPI

    Si comme moi vous vous lancez dans l'apprentissage des possibilités de ce logiciel, je pense que vous allez adorer!

    caroline

     


    votre commentaire
  • suite et fin de mes leçons UPI

    Je dois un grand MERCI à Véro ma correctrice pour sa patience et sa gentillesse.

    caroline

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui c'est la fête des défunts maman de plus c'est ton anniversaire. Je suis triste  un peu plus que les autres jours. Je suis dans les souvenirs, j'essaie d'écrire l'histoire de notre famille pour que mes enfants et petits enfants vous connaissent mieux

    Je pense très fort à toi ainsi qu'à papa, Christian, Michel.

    Vous êtes toujours avec moi

     ces roses n'ont pas l'odeur de celles de notre jardin, elles en ont la couleur

     


    votre commentaire
  • Papa je me rends compte que je n'ai pas beaucoup parlé de toi et pourtant tu es toujours là dans mon coeur.

    Au mois d'avril prochain ça fera 51 ans que tu nous a quitté.

    Tu avais 57 ans et moi 23. J'ai eu mon papa pendant mon enfance mais dans ma vie d'adulte tu m'as manqué.

    Tu étais un papa discret, tu laissais à maman le soin de notre éducation.

    Est ce que je te connaissais bien? Je ne sais pas!

    Du plus loin que je me souvienne, tu étais beau avec des yeux gris transparents. Tu travaillais dans un bureau les chiffres tu connaissais! Pour aller travailler, tu étais toujours en costume cravate avec des chemises impeccables (bien repassées par maman). Tu avais toujours une serviette (cartable) en cuir et lorsque tu pensais qu'elle était usée, que tu en achetais une autre et bien nous tes enfants nous disputions pour aller à l'école avec ton cartable usé.

    Tu avais un bateau une barquette Marseillaise. Tous les samedis matin tu partais à la pêche. Les vendredis soir tu préparais tes palangrottes dans la cuisine on aurait cru qu'il y avait des toiles d'araignées avec tes fils de pêches que tu démêlais. tu ramenais beaucoup de poissons ainsi que de beaux coups de soleil.

    Aux beaux jours, les dimanches après-midi toute la famille faisait un tour en bateau. La passe (phare) st Marie nous faisait peur, ça bougeait beaucoup parce que nous quittions le port pour le large et toi tu riais

    Pour ma part j'adorais ces moments!

    Aujourd'hui tout a changé dans notre Marseille. Tu serais perdu dans cet imbroglio.

    Ca c'est une petite partie de mon enfance avec toi. Il y a eu des moments moins drôles  mais pour ça on verra plus tard.

    Une chose est certaine, tu me manques, vous me manquez vous qui êtes là-haut.

    ©caroline


    2 commentaires
  • La vie file, la vie file entre les doigts.

    J'ai beau fermer mes mains, serrer les poings rien n'y fait.

    Ma vie file, ma vie me file entre les doigts. Je ne la maîtrise plus.

    Elle m'a emmené à un âge où l'on devrait pouvoir vivre pour soi après avoir tenu son foyer, s'être occupé des autres, élevé ses enfants en faisant de son mieux, en se donnant jours et nuits jusqu'au moment où ils ont quitté le nid.

    Mais non! La vie file, ma vie file et je dois continuer à m'oublier je ne peux pas vivre le temps qu'il me reste sereinement et non il y a d'autres autres...

    Non pas que les enfants, d' autres qui avec leurs propres soucis font que par obligation, sans avoir de choix  je laisse filer ma vie en m'oubliant encore et encore.

     J'en suis toujours et encore au moment où l'on doit refouler ses ressentis, ses envies, ses besoins parce qu'il faut et faudra penser aux autres avant

    ©caroline

     


    votre commentaire
  • Ce que l'on dit à la nuit, le jour ne peut l'entendre.

    Ce que l'on confie à la nuit personne ne peut l'entendre.

     Bien souvent la nuit est notre confidente. L'impression d'être seul avec elle fait que nous lui parlons de ce qui nous tourmente et qui fait notre tristesse le jour.

    Dans son silence la nuit nous écoute parce que nous ne faisons pas de bruit en nous confiant . Ce sont nos pensées qui lui parlent et nos pensées vont directement de nous à elle.

    Ce que la nuit nous répond le jour ne peut l'entendre.

    Le jour est trop bruyant pour prêter  attention à nos conversations avec la nuit.

    Le jour a trop de choses à gérer pour écouter celui qui a des soucis et puis le jour le soleil brille, ce qui n'est pas propice aux confidences.

    Tandis que la nuit....

    ©caroline

    ce que l'on dit à la nuit

     


    votre commentaire
  • Tout laisser là

    Un moment de déprime, une peine, un chagrin, des absences et l'envie de tout laisser là nous prends.

    Partir, se laisser porter par rien............où? Nulle part!!!!! Ou alors dans un endroit où l'on ne connait pas le chagrin, le manque, où l'on ne se pose pas de questions, où l'on s'accommode de ce que le temps qui passe veut bien nous laisser. Un endroit où tourner la tête vers le passé n'existe pas, parce que la nostalgie du passé, quelques absences au présent font mal et donnent envie de tout laisser là

    ©caroline

     

       


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires