• Papa je me rends compte que je n'ai pas beaucoup parlé de toi et pourtant tu es toujours là dans mon coeur.

    Au mois d'avril ça a fait 52 ans que tu nous a quitté.

    Tu avais 57 ans et moi  22 ans 1/2. J'ai eu mon papa pendant mon enfance mais dans ma vie d'adulte tu m'as manqué.

    Tu étais un papa discret, tu laissais à maman le soin de notre éducation.

    Est ce que je te connaissais bien? Je ne sais pas!

    Du plus loin que je me souvienne, tu étais beau avec des yeux gris transparents. Tu travaillais dans un bureau les chiffres tu connaissais! Pour aller travailler, tu étais toujours en costume cravate avec des chemises impeccables (bien repassées par maman). Tu avais toujours une serviette (cartable) en cuir et lorsque tu pensais qu'elle était usée, que tu en achetais une autre et bien nous tes enfants nous disputions pour aller à l'école avec ton cartable usé.

    Tu avais un bateau une barquette Marseillaise. Tous les samedis matin tu partais à la pêche. Les vendredis soir tu préparais tes palangrottes dans la cuisine on aurait cru qu'il y avait des toiles d'araignées avec tes fils de pêches que tu démêlais. tu ramenais beaucoup de poissons ainsi que de beaux coups de soleil.

    Aux beaux jours, les dimanches après-midi nous allions à Mourepiane et avions droit à une limonade. Parfois on  faisait un tour en bateau. La passe (phare) st Marie nous faisait peur, ça bougeait beaucoup parce que nous quittions le port pour le large et toi tu riais.

    Passer sour le tunnel du Rove en bateau faisait partie de ces balades

    Pour ma part j'adorais ces moments!

    Aujourd'hui tout a changé dans notre Marseille. Tu serais perdu dans cet imbroglio.

    Ca c'est une petite partie de mon enfance avec toi. Il y a eu des moments moins drôles  mais pour ça on verra plus tard.

    Une chose est certaine, tu me manques, vous me manquez vous qui êtes là-haut.

    ©caroline


    2 commentaires
  • La vie file, la vie file entre les doigts.

    J'ai beau fermer mes mains, serrer les poings rien n'y fait.

    Ma vie file, ma vie me file entre les doigts. Je ne la maîtrise plus.

    Elle m'a emmené à un âge où l'on devrait pouvoir vivre pour soi après avoir tenu son foyer, s'être occupé des autres, élevé ses enfants en faisant de son mieux, en se donnant jours et nuits jusqu'au moment où ils ont quitté le nid.

    Mais non! La vie file, ma vie file et je dois continuer à m'oublier je ne peux pas vivre le temps qu'il me reste sereinement et non il y a d'autres autres...

    Non pas que les enfants, d' autres qui avec leurs propres soucis font que par obligation, sans avoir de choix  je laisse filer ma vie en m'oubliant encore et encore.

     J'en suis toujours et encore au moment où l'on doit refouler ses ressentis, ses envies, ses besoins parce qu'il faut et faudra penser aux autres avant

    ©caroline

     


    votre commentaire
  • Ce que l'on dit à la nuit, le jour ne peut l'entendre.

    Ce que l'on confie à la nuit personne ne peut l'entendre.

     Bien souvent la nuit est notre confidente. L'impression d'être seul avec elle fait que nous lui parlons de ce qui nous tourmente et qui fait notre tristesse le jour.

    Dans son silence la nuit nous écoute parce que nous ne faisons pas de bruit en nous confiant . Ce sont nos pensées qui lui parlent et nos pensées vont directement de nous à elle.

    Ce que la nuit nous répond le jour ne peut l'entendre.

    Le jour est trop bruyant pour prêter  attention à nos conversations avec la nuit.

    Le jour a trop de choses à gérer pour écouter celui qui a des soucis et puis le jour le soleil brille, ce qui n'est pas propice aux confidences.

    Tandis que la nuit....

    ©caroline

    ce que l'on dit à la nuit

     


    votre commentaire
  • Tout laisser là

    Un moment de déprime, une peine, un chagrin, des absences et l'envie de tout laisser là nous prends.

    Partir, se laisser porter par rien............où? Nulle part!!!!! Ou alors dans un endroit où l'on ne connait pas le chagrin, le manque, où l'on ne se pose pas de questions, où l'on s'accommode de ce que le temps qui passe veut bien nous laisser. Un endroit où tourner la tête vers le passé n'existe pas, parce que la nostalgie du passé, quelques absences au présent font mal et donnent envie de tout laisser là

    ©caroline

     

       


    votre commentaire
  • Victor Hugo a écrit

    "lorsque l'enfant parait, le cercle de famille applaudit à grands cris" Oui c'est vrai!

    Et puis l'enfant grandit, fait sa vie et la famille qui a applaudi se retrouve au second plan et même en vieillissant au troisième.

    Les enfants ont à leur tour des enfants qui font applaudir le cercle de famille. Là aussi la joie n'a qu'un temps!

    Le temps où l'enfant est petit parce qu'en grandissant, lui  aussi a d'autres préoccupations que la famille.

    Parfois tout ça la fait éclater la famille et d'aucun se trouve triste de cette situation qui le dépasse.

    Il fut un temps où le mot famille valait quelque chose, il fut un temps où la famille était unie et réunie

    En ces temps nouveaux où le modernisme fait vivre à toute vitesse, il ne reste plus trop de place pour la famille. L'individualisme prime et c'est bien triste.

    ©caroline

     

     


    votre commentaire
  • cours de natation synchronisée

    Notre petite miss à 8 ans se lance dans la natation synchronisée.

    Durs  les premiers cours, j'en tire la langue mais j'adore!!!

    Après quelques cours, un petit spectacle avec un mistral de follie

    J'ai le bonnet bleu clair. Je flippe un peu, mes grands parents, tatie, tonton sont là avec mes parents.

    Comme l'on dit je vais tout donner!

    Valentine

    cours de natation synchronisée et paddle été 2016/ Notre nayade avant Noël

     

    Me revoilà  avant les vacances de Noël.

    Je vais vous faire la surprise d'un joli plongeon

    la figure en plongeant n'était pas prévue et j'ai surpris tout mon monde

    Joyeux Noël!

    Valentine

     

    cours de natation synchronisée

    Coucou!

    C'est encore moi, je ne fais pas que de la natation synchronisée, j'adore faire du paddle avec mon papa

     

    Je suis heureuse comme un poisson dans l'eau

    Bonnes vacances!!!

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • 101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

    101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

    Et voilà, notre aïeule a fêté ses 101 ans. Elle est toujours aussi joyeuse, elle a toujours ça façon de nous donner des leçons de vie. Elle aime toujours autant la vie.

    Cette année, toute la famille n'était pas présente mais cette journée a été un moment de bonheur et de joie aussi bien pour elle que pour nous.

    Elle a eu droit à un magnifique gâteau à l'image de son passé de chanteuse dont elle a la nostalgie. Sa voix n'a pas changé c'est toujours un grand plaisir de l'écouter.

    Maman,  mémé

    tes enfants, petits enfants, arrières petits enfants te souhaitent un très joyeux anniversaire et sommes très heureux de t'avoir à nos côtés.

    101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

    101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

     


    votre commentaire
  • La nature bousculée

    Tout doucement la vie s'écoule, tranquillement le temps passe.

    Et puis un jour sans prévenir, sans crier gare le temps change comme il l'a toujours fait.

    De gros nuages noir, de gros orages violents déchargent leur trop plein sur les vies qui s'écoulaient tout doucement.

    Là c'est la panique, la peur, la colère, la rage. Le temps se fige sur un désastre.

    De l'eau, encore de l'eau, toujours de l'eau qui tombe du ciel et vient anéantir des vies, qui vient faire couler de grosses larmes sur les joues des personnes qui quelques jours avant pensaient que tout doucement la vie s'écoulait, tranquillement le temps passait.

    Et bien non! Ce n'était que rêves et fausses idées. C'était sans compter que la nature sait se rebeller elle qui était là avant nous et dans toute la splendeur qu'on lui a volé pour s'installer.

    S'installer, la déposséder de sa verdure et la couvrir de béton. Couper ses arbres et perdre la chlorophylle de ses feuilles qui nous aidait à respirer.

    Boucher les ruisseaux, détourner les rivières, construire tout prés de fleuves, mettre du béton jusqu'au bord de l'eau faisant une couche imperméable qui empêche l'eau de pluie de rejoindre correctement les cours d'eau qui doivent la guider jusqu'à la mer.

    C'était la vrai vie de la nature mais l'homme de par ses envies de modernité a tout gaché.

    C'est  pour ça que la nature se rebelle elle qui était là avant nous et que l'on bouscule sans ménagement pour lui prendre de plus en plus de place.

    ©caroline

     


    votre commentaire
  • pour le livret d'anecdotes fait par ton épouse à l'occasion de tes 40 ans la mienne ta maman

     Mon fils, tu as été la pochette surprise pas si surprise que ça. Avec ton papa nous étions indécis et, douze ans et dix ans après ton frère et ta soeur tu as pointé le bout de ton nez. De plus tu as décidé d'arriver le jour de la st Parfait et le jour de pâques.

    Faut pas vouloir naître pour pâques! Les cloches sont partis et les gynécos aussi. Tu aurais dû  arriver le matin mais jour de fête oblige c'est à dix huit heures quarante  que j'ai découvert ta petite bouille. Tu m'as été enlevé tout de suite. En ce temps là le peau à peau n'existait pas encore et puis les jours de fêtes faut pas trop en demander, même pas du tout. Vers la nurserie tu es allé ... ce n'est que le lendemain que nous avons fait vraiment connaissance. Tu étais un beau bébé joufflu mais brulé à l'oreille et la joue par un matelas trop chaud. J'ai raison quand je dis que pour pâques il n'y a pas que les cloches qui s'en vont, le personnel de la clinique Bouchard aussi.

    Tu étais notre troisième enfant surprotégé par tes ainés. Tu étais sage et savais jouer et t'occuper seul. Tu aimais jouer au ballon et dans la maison quelques objets en on fait les frais, "cassés!!!" Ton papa disait "Bébé au piquet!!!" Du jour de ton arrivée au monde vous avez été trois à faire le bonheur de vos parents.

    Joyeux anniversaire fils!!!


    votre commentaire
  • Lorsque tu es né à la clinique Bouchard les visites pour les enfants de moins de 12 ans n'étaient pas autorisées mais nous ne le savions pas.

    Le lendemain de ta naissance papa nous a emmenés à la maternité. Gilles qui avait l'âge requis a pu monter te voir.

    Moi, du haut de mes 9 ans 1/2 et bien je suis restée dehors et devine quoi? J'ai pleuré et oui!!! Alors maman s'est mise à la fenêtre avec toi dans ses bras. Nous avons fait "Roméo et Juliette" à l'envers Roméo en haut, Juliette en bas et en pleurs.

    Malgré l'étage qui nous séparait j'ai trouvé mon petit frère beau!!!!

    Ce n'est que quatre jours après , lorsque tu es arrivé à la maison que j'ai vraiment fait ta connaissance et ce n'était pas trop tôt!!!!!


    votre commentaire
  • Le nouvel an 2005

    Le jour du passage de l'an 2004 à 2005 tu devais aller réveillonner avec Stéphane mais tu n'étais pas trop décidé.

    Tu n'avais pas envie de sortir pourquoi??? On ne sais pas.

    Avec papa nous avons insisté pour que tu sortes, tu n'allais pas rester avec deux vieux.

    Je pense que tu as passé un bon réveillon puisque dans le courant du mois de Janvier tu as décidé qu'il était temps que tu quittes la maison, que tu ais un chez toi.

    Bon ça nous a un peu surpris mais après tout tu avais largement l'âge de t'envoler.

    Au mois de Février tu étais dans ton petit nid bien installé mais tout seul (que l'on croyait!!!!)

    Un matin du mois de Mars mon portable sonne, au bout du fil c'était toi qui prenait le petit déjeuner à Avignon. Avignon tout seul pourquoi??? Et bien nous avons eu la réponse tout de suite quand une douce et jolie voix féminine nous a parlé.

    AH!!!! Là nous avons compris ta précipitation pour le logement.

    Le grand cachotier avait bien fait d'aller à ce réveillon!

    Monsieur notre fils nous avait toujours dit que nous ne connaitrions  qu'une fille, celle avec qui il ferait sa vie et ça a été vrai de vrai.

    Quelques jours après nous faisions la connaissance de la demoiselle qui avait pris ton coeur et la famille s'est agrandie. Puis une petite Valentine a pointé le bout de son nez pour le plus grand bonheur de nous tous.

    Joyeux anniversaire fils

    Longue vie de bonheur à vous trois

    papa, maman

     

     


    votre commentaire
  • A la bonne pêche

    Dans les années 1990 nous avions l'habitude d'aller pêcher sur la digue. (En ce temps là le plan vigipirate n'existait pas encore).

    C'était toute une expédition à travers de gros rochers glissants. Une fois tous les obstacles passés, nous nous installions bien pour pique-niquer et surtout pour pêcher.

    Ca pitait dur, c'était à celui qui en prenait le plus et le plus gros.

    Mon fils, est ce que tu te souviens du jour où tu as cru en avoir aganté un gros?

    Tu as lancé ta ligne, ça a tiré très fort  et tu as cru que tu tenais au moins un beau loup.

    Mais oh surprise! J'étais sur un rocher en contrebas et à travers mon maillot c'était mes fesses que tu avais pessugué.

    Ce loup là nous ne l'avons jamais mangé et pour cause, je n'étais et ne suis pas comestible.

    Joyeux anniversaire mon fils

    papa

     


    votre commentaire
  • Mon fils, ce souvenir anecdotique de l'année 1986

    Cette année là Bernard Tapie faisait les beaux jours de l'OM.

    Un dimanche après-midi, toi, moi, pépé sommes allés au stade vélodrome.

    Nous avons assisté à un beau match de championnat où l'OM a gagné. Tu parles de l'ambiance!!!

    A la fin du match les joueurs ont lancé des ballons dans les gradins. Il y en avait beaucoup!!! Toi tu avais 10 ans et pour les attraper, dur dur et de plus la personne qui était derrière toi n'a pas regardé que tu étais un enfant et t'as poussé. Bon tu n'es pas tombé heureusement.. Moi j'ai essayé mais en vain. J'ai dit à pépé d'essayer au moins d'en attraper un pour toi mais ton grand père n'a pas compris le lancé de ballons et a crié :" Charles on me tire dessus!:" De ce fait il a été une vraie passoire et pourtant des ballons il en recevait.

    cet après-midi là nous avons assisté à un beau match mais nous avons surtout bien rigolé.

    Sacré pépé!


    votre commentaire
  • Aujourd'hui nous fêtons les mamans

     

    Bonne fête maman 25 Mai 2016

     

    Bonne fête maman


    votre commentaire
  • Pour un temps être quelqu'un d'autre.

    Voir si c'est mieux ou pas chez l'autre.

    Partir à la chasse aux nouveautés, sortir de ce que l'on connait depuis qu'on est né.

    Est ce que ça vaut la peine?

    Est ce que l'on va dire:"J'aime:" ou alors est ce qu'on va vite prendre la poudre d'escampette pour fuir ce chez l'autre et vite revenir vers son nid.

    Quoi que l'on dise, quoi que l'on fasse l'herbe n'est pas plus verte ailleurs alors, autant arroser et profiter de ce qui fait la nôtre

    ©caroline


    votre commentaire
  • histoires d'amour (Mai 2016)

    Comme je l'ai écrit un peu plus bas, je suis sure que j'ai été la première personne à vous aimer. Cet amour perdure et continuera jusqu'à la fin de mes jours.

    Il y a longtemps que vous avez quitté le nid familial et pourtant il me semble que c'était hier.

    Il y a deux ans, toi mon fils ainé tu fêtais tes 50 ans. Ce mois-ci tu as droit à +2 donc 52.

    Toi ma fille, cette année quelques jours avant Noël tu vas souffler 50 bougies. Le père Noël était en avance pour moi cette année là

    Le 18 Avril dernier, 20 ans se sont rajoutés à tes 20 ans. Tout ça égale 40 ans pour mon petit dernier.

    Le temps a beau passer, la vie défiler, moi je sais que depuis toujours et pour toujours

    "Vous êtes ma plus belle histoire d'amour"

    © maman caroline

    Il y a une suite!!!

    histoires d'amour (Mai 2016)

    Vous, les enfants de mes enfants, vous faites partie de mon histoire d'amour. Histoire d'amour un peu différente. Vous êtes les fruits de l'amour de vos parents et par ricochet le mien, le notre, faut pas oublier votre grand-père.

    Vous poussez comme des champignons!

    Le 20 de ce mois toi notre première surprise tu vas fêter tes 25 ans. Ce que je raconte un peu plus loin il me semble que ça s'est passé hier...

    Toi notre petit garçon il y a quelques mois tu as soufflé 20 bougies. Tu es un beau jeune homme et tu ne dis plus:" Les filles j'ai le temps;"

    Toi la petite puce que l'on a gardé pendant deux ans et demi pour que ta maman puisse travailler, au mois de juillet c'est 8 bougies qui ne vont pas résister à ton souffle. Nous, nous allons bien profiter de ton rire joyeux.

    Tout comme pour vos parents

    "Ma plus belle histoire d'amour c'est vous"

    © mamie caroline

    histoires d'amour (Mai 2016)


    votre commentaire
  • Pourquoi?

    Eh là-haut, je vous avais demandé de ne pas toucher aux enfants. Mais c'est cause perdue.

    Hier à l'âge de huit ans, le fils d'un couple d'amis de mes enfants est parti rejoindre les anges.

    Il y a encore un an c'était un petit garçon plein de vie (on croyait) jusqu'à ce qu'un jour de l'été dernier il se plaigne de très forts maux de têtes. Ca a été consultation en urgence, hospitalisation et diagnostic implacable après une opération.

    Il y a eu des haut, des bas, une drôle de vie pour toute la famille. Quand le pire allait t'il arriver? Est ce qu'il allait beaucoup souffrir? pratiquement un an de grandes souffrances pour tous.

    Hier, là-haut vous avez décidé que c'était le moment de ramener cet enfant vers vous.

    Mesurez vous la douleur de cette famille? J'ai déjà dit que les enfants sont des anges et qu'il ne faut pas y toucher, mais non! Le jour où ce petit bonhomme est parti combien sont partis aussi???? Et pourquoi les laisser arriver sur terre si c'est pour les reprendre presque aussitôt.

    Personnellement je ne connaissais pas ce petit bout et pourtant j'ai beaucoup de peine et je suis très en colère aussi.

    ©caroline le 30/04/2016

     


    votre commentaire
  • Quand on est jeune on ne se pose pas trop de questions, on vit.

    Le temps passant les questions viennent à l'esprit. Est on heureux? A t-on réussi sa vie? A t-on accompli notre devoir envers ceux qui nous entourent?

    La vieillesse arrivant, nous faisons le point sur tout ça et la question est toujours là. Est on heureux? A t-on été heureux? A t-on rendu les nôtres heureux?

    Pour ma part, je pense que je ne saurai jamais si j'ai réussi tout ça et je partirai avec le doute en espérant que les miens, si un jour ils me lisent auront la réponse à toutes mes questions.

    Il sera trop tard pour moi, je ne serai plus là pour connaitre leurs réponses

    Pourtant j'espère que le bonheur aura été là

    ©caroline

     

    Magnifique chanson, superbe clip.

     Le bonheur est à portée de mains mais on ne sait pas toujours l'attraper et puis le bonheur ne dépend pas toujours de nous. Les autres peuvent y contribuer ou pas..........


    votre commentaire
  •  

    Le printemps est arrivé, les beaux jours sont là où presque.

    Printemps tu as chassé l'hiver que je n'aime toujours pas. Quoi que cet hiver 2016 n'ait pas été aussi méchant que ça dans notre midi.

    Est ce que cela augure un été bizarre? J'espère que non!

    Donc printemps revenons à toi.

    Les arbres sont à nouveau fleuris, les feuilles se développent, les jours grandissent et les oiseaux chantent.

    Le jardin revit et nous aussi.

    Avec le temps et les années qui passent et qui font que nous vieillissons nous sommes plus sensibles aux beaux jours qui arrivent et nos corps apprécient le soleil qui réchauffe.

    Ce qui est agréable aussi avec toi printemps c'est que les réunions de famille, les repas bruyants dans le jardin, les cris des enfants jouant dans la piscine vont reprendre du service.

    Avec ton arrivée printemps c'est la vie qui reprend.

    ©caroline

    Le printemps


    votre commentaire
  • Vous mes enfants

     

    Je crois, non je ne crois pas j'en suis sûre j'ai été la première personne à vous aimer. Du moment où j'ai su que je vous attendais, à chaque fois mon cœur s'est dédoublé. Trois enfants, trois grossesses heureuses et épanouies. J'ai adoré vous porter et vous pendant ces neuf mois vous avez été adorables. Je peux dire que j'ai eu le même bonheur pour chacun d'entre-vous pendant que vous vous développiez en moi. Je vous ai nourri de mon amour, de ma joie de vous sentir bouger, de recevoir vos petits coups de pieds. J'ai tout fait pour qu'à l'arrivée vous soyez de beaux bébés en bonne santé. Bref j'ai vécu trois fois neuf mois de bonheur et c'est pour ça que je suis sûre que j'ai été la première personne à vous aimer.

    Maman ©caroline

    Vous mes enfants


    votre commentaire
  • La vie de nos jours

    La vie de nos jours n'est pas simple.

    La vie en famille de nos jours  n'est plus du tout comme avant.

    Avant, c'était il n'y a pas très longtemps.

    Nous avions un autre respect par rapport à nos parents.

    Jamais nous ne nous serions permis de leur donner des conseils ni de les reprendre lors de conversations.

    Les parents pour nous étaient un exemple de vie, d'une vie consacrée aux leurs.

    Aujourd'hui l'esprit de famille, les parents tout ça est bousculé par l'égoïsme et le changement de vue des enfants envers les parents.

    Après avoir quitté la maison et commencé leur propre vie, les enfants pensent que les parents sont périmés, qu'ils ne comprennent plus rien à la vie d'aujourd'hui.

    Les parents commmencent à avoir des maux plus ou moins graves et invalidants.

    Et bien là, les enfants voient de loins, s'habituent et banalisent.

    Il faut que les parents répondent à n'importe quel prix aux demandes des enfants et le reste du temps il faut qu'ils s'effacent.

    Si les parents ne se plient pas à ces volontés, ils se permettent de les juger et même de les mettre à l'écart.

    Heureusement les parents pardonnent tout le temps.

    ©caroline

     

     


    votre commentaire
  • St Valentin

    St Valentin tu es la fête des amoureux.

    Bien sur je ne suis plus jeune mais pour moi il y a une différence entre être amoureux et aimer.

    Etre amoureux est peut être le début d'aimer mais pas sur....!!!!

    Etre amoureux est un ressenti, c'est le coeur et le corps qui parlent, tout les sentiments sont exacerbés.

    Et le cerveau alors il ne parle pas quand on est amoureux?

    Pour ma part je pense que non il ne parle pas. Il attend que la fougue soit passée et que le corps et le coeur se soient calmés.

    Là quand tout est bien ressenti et approfondi le cerveau intervient et les sentiments deviennent plus solides et plus profonds.

    Alors là on peut employer le verbe aimer et commencer à le cultiver pour qu'il dure, dure des années et pourquoi pas pour l'éternité.

    ©caroline

    St Valentin

    St Valentin

     


    votre commentaire
  • La famille, un objet précieux

    La famille est un objet précieux

    La famille est un objet précieux que l'on ne peut pas renfermer dans un coffre 

    Il faut aimer la famille, la choyer, la respecter tout en se disant

    La famille est un objet libre qui a un départ avec les parents, une suite avec les enfants qui à leur tour ont des enfants....

    La famille est un objet précieux, plus précieux que tout l'or du monde

    Alors il faut aimer la famille comme une pièce unique

    Tout simplement parce que nous n'en n'avons qu'une
    ©caroline

    La famille, un objet précieux

     


    2 commentaires
  • Là-haut (écrit en janvier 2016)

    Là-haut

    Est ce que là-haut on fête les anniversaires?

    C'est une question bête que je pose là mais j'ai une raison, même plusieurs!

    Il y a dix neuf ans maman arrivait là-haut et de la famille il y avait déjà du monde là-haut

    Est ce que comme sur terre vous fêtez les anniversaires?

    Pas ceux de vos naissances mais ceux de votre arrivée.

    Si oui alors maman doit souffler dix neuf bougies pour dix neuf années là-haut.

    Autant de bougies que d'années que je ne passe plus avec toi, que tu ne participes plus à nos vies ici-bas.

    Tu me manques!

    Vous me manquez tous!

    A la fin du mois si vous fêtez ces anniversaire, c'est Christian qui soufflera trente deux bougies. Christian étais tu pressé de partir? Surtout aussi subitement Pourtant la vie de famille tu aimais!

    Au mois d'Avril ce sera au tour de papa. Papa toi tu souffleras cinquante bougies pfffffffffff qu'est ce que tu me manques depuis tout ce temps

    Tu n'as connu que mon premier enfant et lorsque tu es parti j'allais te donner une petite fille. En tant qu'adultes on n'a pas eu le temps de profiter l'un de l'autre.

    Au mois de Juin Michel fêtera ses vingt sept ans là-haut.

    Michel on n'a pas pu te retenir et pourtant on ne t'as pas lâché mais le mal être et la maladie ont été plus forts que nous.

    Lorsque je suis mal dans ma peau je retourne dans le passé et vous êtes tous là, nous sommes tous ensemble et même si ce n'était pas facile tous les jours

    VOUS ETIEZ LA

    ©caroline

     


    votre commentaire
  •   TOLERANCE ENTRE GENERATIONS.

    DANS LA VIEILLESSE DE VOS PARENTS
    SOUVENEZ VOUS DE VOTRE ENFANCE.

    40 ANS C'EST LA VIEILLESSE DE LA JEUNESSE
    50 ANS C'EST LA JEUNESSE DE LA VIEILLESSE

    LA VIEILLESSE APPORTE UNE LUCIDITE DONT
    LA JEUNESSE EST BIEN INCAPABLE
    ET UNE SERENITE BIEN PROFITABLE A LA PASSION

    QUELQUES JEUNES ONT DES RESSENTIMENTS ENVERS LEURS PARENTS ET CONSERVENT CE SENTIMENT TOUTE LEUR VIE
    CE QUI LES EMPECHE DE CONSTRUIRE DES RELATIONS AUTHENTIQUES AVEC AUTRUI

    LA JEUNESSE VEUT L'ESPACE
    LA VIEILLESSE LE TEMPS

    POUR CERTAINS JEUNES LES PERSONNES AGEES DOIVENT SE RETIRER POUR LAISSER LEUR PLACE ET AINSI SE PREPARER AUX TERMES DE LEUR VIE

    ET POURTANT ON DEVRAIT ETRE CAPABLE D'AIDER
    ET DE RECEVOIR

    L'APTITUDE A COMPRENDRE LES AUTRES
    QUEL QUE SOIT LEUR AGE EST NECESSAIRE
    POUR PARVENIR A L'EQUILIBRE ET
    LA SATISFACTION DES GENERATIONS.


    votre commentaire
  • Adieu Monsieur Delpech

    Mon petit frère a été emporté par la même maladie que vous il y a de cela 26 ans. Il n'avait que 40 ans

     


    votre commentaire
  • A vous qui passerez par ici, je souhaite une très bonne année 2016. Qu'elle soit douce et heureuse pour vous.

     

    Meilleurs voeux 

    © caroline


    votre commentaire
  • Noëls de mon enfance

    Noëls de mon enfance.

    Ils sont bien loin les Noëls de mon enfance. Lorsque je me retourne je les vois. Je vois les préparatifs de la crèche, du sapin. En ce temps là les sapins étaient vrais les boules qui les décoraient et bien fallait faire attention elles se cassaient. Il n'y avait pas de guirlandes lumineuses c'était des bougies que nous mettions dans un support et que nous accrochions au bout des branches. Nous ne les éclairions pas longtemps et fallait surveiller que le sapin ne brûle pas. La grotte de la crèche était en papier marron, la mousse du jardin et chez nous il n'y avait que l'âne, le boeuf, l'ange, Marie, Joseph et le petit Jésus qui naissait lorsque nous rentrions de la messe de minuit. Oui le 24 Décembre c'était le rituel. Papa nous menait à la messe de minuit, maman restait à la maison. En rentrant, après avoir mis le petit jésus à sa place, maman nous servait un bon chocolat chaud on mangeait une mandarine, on posait nos chaussures devant la cheminée et au lit tout le monde.

    Le lendemain nous avions un cadeau chacun pas plus et c'était toujours celui que nous avions commandé. Le 25 Décembre nous recevions la famille de papa enfin une partie les deux grands oncles veufs tout les deux et pas jeunes. Maman se mettait en cuisine et c'était la magie des jolis plats bien préparés, bien décorés. Mes oncles adoraient. Quel travail avait maman parce qu'à cette époque il n'y avait pas de robots ni de four modernes. La plupart des préparatifs se passaient sur la cuisinière et dans son four.

    J'aimais ces Noëls parce que nous étions encore tous ensemble. J'avais mon papa, ma maman, mes frères. C'était les temps heureux. Je garderai toujours la nostalgie des Noëls de mon enfance.

    Le temps a passé la vie aussi. Nous étions sept et aujourd'hui nous ne sommes plus que trois.

    La vie m'a pris mon papa brusquement alors qu'il n'avait que 57 ans. Quelque année plus tard elle m'a pris subitement Christian mon frère qui n'avait que 40 ans. Nous étions très proches, seulement quatorze mois nous séparaient. Cinq ans plus tard la vie a pris mon petit frère Michel il n'avait que quarante ans lui aussi.

    Ces plaies là ne se referment jamais il fallait soutenir et protéger ma maman. C'est ce que j'ai fait jusqu'au jour ou plutôt la nuit du 10 janvier 1997 où sans m'en avoir averti elle est partie rejoindre papa et mes deux frères me laissant orpheline  et surtout seule avec mon chagrin et ma peine.

    Les Noëls d'aujourd'hui c'est chez moi qu'ils se passent. C'est moi qui décore le sapin, moi qui fait la crèche, moi qui cuisine pour les miens, moi qui essaie de faire que la table soit jolie, que la fête soit réussi.

    Pourtant dans ma mémoire et dans un coin de mon coeur je garde encore les Noëls de mon enfance ceux qui marquent une vie et que jamais on oublie.

    Noëls de mon enfance

    ©caroline

    Noël 2015 avec les enfants et vous, vous  nous manquez!!!

    Noëls de mon enfance

     


    votre commentaire
  • Vendredi 27 Novembre 2015 hommage

    Vendredi 27 Novembre 2015 hommage

    Vendredi 27 Novembre 2015

    Mon modeste hommage à toutes ces victimes innocentes ainsi qu'à leurs familles victimes de gestes barbares.

    ©caroline


    votre commentaire
  • Je suis la France et je pleure

    Pourquoi en ce vendredi 13 Novembre 2015 des personnes ignobles ont semé la terreur en tuant sans distinction des innocents qui ne demandaient qu'à vivre normalement.

    Aujourd'hui des familles pleurent leurs proches, des personnes sont dans la souffrance, la France a peur.

    Ce sont des actes d'une ignominie indescriptible qui ont été accomplis.

    Tout les mots de la terre ne seront assez forts pour décrire l'émoi et l'effroi que nous ressentons

    ©caroline


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique