• textes pour la plupart écrits en pensant à mes proches, à ma vie et à la vie...

    textes  pour la plupart écrits en pensant à mes proches, à ma vie et à la vie

     

    Ce que j'écris et dépose ici est simple et sans prétention. Ce sont des petits textes qui me sont inspirés par la vie, ma vie,  mes ressentis et l'observation de ce qui se passe autour de moi... Ceux qui ne sont pas signés ne sont pas de moi.

     

     

    Ce que je suis, une fille simple, sans prétention qui ne possède pour tout bagage qu'un certificat d'études primaires

    Qui a quitté l'école à l'âge de quatorze ans, qui a tout appris en lisant.

    Une fille ordinaire qui voulait être dessinatrice de mode (styliste comme l'on dit aujourd'hui) mais qui s'est retrouvée dans la coiffure.

    Une fille qui s'est mariée, a élevé ses trois enfants tout simplement

    textes  pour la plus part écrits en pensant à mes proches, à ma vie et à la vie

     

    Ceci est mon blog, un refuge où je peux venir m'épancher lorsque la vie est un peu dure et compliquée mais aussi quand elle est gaie et animée.

    Cet endroit est un peu un méli-mélo de tout ce que je ressens, ce que je vis. J'aime cet endroit où il n'y a pas trop de visites, ou des visites discrètes. J'aime la discrétion

    Je ne pense pas que mes proches fréquentent cet endroit et c'est bien comme ça.

    Même si cet endroit est mon refuge, je ne lui ai pas encore tout confié.

     

     

    textes  pour la plupart écrits en pensant à mes proches, à ma vie et à la vie

     















     

     

     

     

                                               

     

  • Il y a des années où la fête des mères a un gout de nostalgie

    Il y a des années où la fête des mères a un gout d'abandon quand de par le fait qu'il y ait  d'autres occupations...

    Ce jour là est un jour de solitude.

    Bonne fête maman passe par un appel téléphonique comme si des kms nous séparaient.

    Il y a des années où la fête des mères n'est pas gaie.

    ©caroline

     

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, voilà 20 ans que monsieur ALOÏS ( c'est son prénom) ALZHEIMER, qui vous avait pris sous sa coupe, vous a emporté. Vous aviez 87 ans. Insidieusement il est entré en vous, vous a mis dans son monde. Un monde qui, doucement a fait de vous:" Le mari, le papa, le beau père le grand père dynamique et joyeux:" Quelqu'un que l'on ne reconnaissait plus et qui ne se reconnaissait plus.
    Mémé n'a jamais voulu vous placer. Nous étions à ses côtés. Et avec l'aide de son fils elle vous soignait comme l'on soigne un bébé. votre fils, mon mari était toujours présent.
    Jusqu'au jour ou plutôt la nuit fatidique où le téléphone a sonné, un cri a retenti!:" vous étiez parti!:"
    Ce foutu ALZHEIMER avait gagné. Vous nous avez quitté pour un monde de repos où cette personne vous rendait votre liberté
    Je vous ai connu j'avais 18 ans. Je vous aimais comme j'aimais mon papa qui était parti trop tôt
    Aussi aujourd'hui mes pensées sont pour vous.


    PAPA PEPE.

    TU ETAIS BON ET GENEREUX.

    TU CONNAISSAIS LES VALEURS DE LA VIE.

    TU ES PARTI NOUS LAISSANT SEULS MALHEUREUX

    ©caroline

    le 08/05/2017


    votre commentaire
  • Debout

    Des paroles qui raisonnent dans ma tête.

    J'aurais aimé que les paroles de cette chanson aient été écrite alors que j'étais un peu plus jeune. Elles m'auraient été utiles.

    Des paroles qui raisonnent parce qu'il est trop tard pour mettre en application tout ça, prendre l'avenir dans mes bras.

    Même debout ce monde ne peux plus me donner ce qu'il m'aurait donné les vingts ans d'avant.

    Le temps passe, mes rêves resteront des rêves.

    Je resterai jusqu'au bout

    Madame pas de veine

    ©caroline


    votre commentaire
  • Elle je la connais bien et je pense être la seule à bien la connaitre.

    Elle est arrivée à un moment où l'on fait le bilan de sa vie et ce qu'il en ressort n'est pas très joyeux.

    Sa vie elle l'a consacré aux autres et s'est donnée jours et nuits

    Bien sur qu'il y a eu des moments heureux dans sa vie mais ces moments se comptent sur les doigts d'une main.

    Je la connais, elle ne demande pas de félicitations ni de courbettes non!

    Les personnes de son entourage direct ne comprennent pas ses ressentis et son mal-être ils ont leur propre vie à vivre.

    A leurs yeux (mais sont ils ouverts leurs yeux?)

    A leurs yeux elle se fait du mal toute seule, elle se renferme bref c'est une emmerdeuse.

    Pour elle jusqu'à il y a 20 ans la vie  n'était pas si mal que ça et puis des changements se sont oprérés aussi bien dans le quotidien que sur sa santé et là petit à petit s'est amorcée la descente  qui l'a mené là où elle est aujourd'hui la solitude.

    La connaissant, je sais qu'elle a lutté mais son coeur s'est desséché à force d'incompréhension et là je crois qu'elle n'aspire qu'à une vie de solitude seule avec elle.

    De toute façon même avec les autres elle se sent seule.

    Moi je vais rester avec elle peut être que je saurai l'aider moi qui suis la seule à bien la connaitre

    ©caroline


    votre commentaire
  • Tous les mois de Janvier, on se souhaite une "Bonne année" et pourtant la vie que nous avions avant, les soucis, les tracas ne se sont pas effacés avec la nouvelle année. Non ils sont toujours là et ne vont pas s'arranger. Des cas de conscience se posent par rapport à une personne très proche. On tourne dans nos têtes toutes les possibilités, toutes les solutions. Nous trouvant devant le fait qu'il n'y a qu'une solution, cette personne doit être placée dans un endroit médicalisé pour son âge et ses pathologies.

    Même en sachant que c'est la plus raisonnable, c'est la plus déchirante

    Alors pour ça et bien d'autres choses touchant nos proches, difficiles à gérer que veut dire "Bonne année"????

    ©caroline


    votre commentaire
  • A la rencontre du printemps

     

    Eh papillons ne vous cachez pas, suivez moi on va à la rencontre du printemps.

    Non il n'est pas loin il est juste derrière l'hiver qui va nous quitter.

    La nature se réveille vous allez pouvoir virevolter autour des fleurs colorées et parfumées.

    Vous allez retrouver vos congénères aux couleurs diverses.

    Vous allez pouvoir jouer

    Le printemps c'est le renouveau de la nature, la splendeur des couleurs, le bonheur des odeurs, la joie des beaux jours retrouvés

    Alors papillons venez!!!

    ©caroline


    votre commentaire
  • Doux câlins

    Un câlin tout doux

    Un sommeil serein, rêveur bien au chaud sur un petit coeur

    Un regard merveilleux

    Un sourire heureux

    Un visage rayonnant sur un bonheur présent

    Voilà un bien joli moment

    ©caroline


    votre commentaire
  • Dans un jardin une petite fille jouait

    Un vol d'oiseaux par là passait

    Les enfants oiseaux c'est comme nos enfants, désobéissants.

    N'écoutant pas ses parents petit oiseau curieux voleta autour de l'enfant.

    Qu'arriva t'il?

    L'enfant l'attrapa, le serra entre ses doigts

    Surprise par son geste elle ne su que faire.

    Un jour dans un jardin une petite fille jouait

    Un jour dans ce jardin un vol d'oiseaux passait.....

    ©caroline

    L'oiseau et l'enfant


    votre commentaire
  • Elle court après le temps qui file

    Elle court après le temps qui passe et lui donne des rides

    Après avoir essayé de le retenir sans y parvenir

    Elle le voit qui file, défile l'emportant dans son tourbillon jusqu'à ce que sa vie ne tienne plus que par un fil.

    "Lamartine" dans un poème disait

    "ô temps suspends ton vol"

    Oui le temps, suspends ton vol, pose toi sur des moments joyeux, heureux pour le bonheur de son coeur, de ses yeux

    ©caroline

    Le temps suite


    votre commentaire
  • Elle a essayé de retenir le temps pour qu'il ne passe pas trop vite

    Elle a essayé de ralentir le temps pour que ses enfants ne grandissent pas trop vite.

    Elle a essayé de contrôler le temps pour limiter ses mauvais moments.

    Elle a essayé d'apprivoiser le temps afin qu'il soit plus clément.

    Le temps lui a répondu

    Ce n'est pas la peine de me retenir, je passerai quand même.

    Ce n'est pas la peine de me ralentir, tes enfants grandiront quand même.

    Ce n'est pas la peine d'essayer de me contrôler, les aléas de la vie tu les subiras quand même.

    Ce n'est pas la peine d'essayer de m'apprivoiser, clément ou pas tu vivras des joies, des souffrances, des peines.

    Tout ça pourquoi, parce que je suis le temps qui passe inexorablement et ça tu peux en être certaine.

    Alors, profite de tous les instants du temps qui passe parce que tu sais, le temps perdu ne se rattrape plus.

    ©caroline

     

    Le temps....


    votre commentaire
  • Maman voilà 20 ans que tu m'as quitté, le temps a beau passer, les années défiler tu me manques toujours autant. Je n'ai personne à qui confier mes soucis, mes angoisses et les tracas que la vie apporte en ce moment.

    Je sais tu me dirais il y a ta soeur! Ma soeur, parlons en lors de ton décès la jalousie et la méchanceté qu'elle avait (que tu connaissais) ont éclaté. J'ai essuyé une tempête de reproches, d'accusations de toutes sortes et pourtant c'est moi qui ne t'ai jamais quittée, elle qui est partie à 400 km alors que tu étais en pleine convalescence.

    Voilà 20 ans que de tata modèle comme m'appelaient ses enfants (mes nièces et neveux) je suis passée à  parfaite étrangère. D'ailleurs je ne connais pas ses petits enfants et pourtant elle et sa famille sont venus habiter prés de chez moi.

    20 ans d'absence c'est long et pourtant le temps va continuer à passer sans toi jusqu'à....

    ©caroline

    Maman 20 ans déjà...

     


    votre commentaire
  • Voilà l'an que ven est arrivé. Nous ouvrons le livre de l'année 2017 dont les pages vont s'écrire au fil des jours et des mois que nous allons vivre.

    Souhaitons que ce livre s'écrive autrement que celui de l'année 2016.

    Qu'il ne soit fait que de pages harmonieuses, de pages de paix, de pages positives.

    Je souhaite une bonne année à vous qui passerez par là

    ©caroline


    1 commentaire
  • Dans quelques heures nous refermerons le livre de l'année 2016.

    Ce livre ne sera pas pour beaucoup d'entre-nous à ranger dans les contes mais plutôt dans les romans noirs.

    Ce livre n'a pas été ponctué de poésies mais plutôt de tragédies qui ont endeuillé et fait pleurer beaucoup de personnes.

    Au fil des années qui passent, nous perdons notre joie de vivre, les soucis de toutes sortes prennent le dessus et nous rendent tristes et inquiets.

    Aussi, c'est sans regrets que nous voyons se refermer le livre de cette année 2016, en espérant que celui de 2017 qui va s'ouvrir dans quelques heures sera autre et nous apportera un peu de joie et d'espoir.

    Malgré tout ça, comme il est de tradition chez moi en Provence, je souhaite à toutes les personnes un

    "Bon bout d'an et à l'an qué ven"

    Bon bout d'an 

    ©caroline


    votre commentaire
  • Cette année n'a pas été écrite qu'en bleu dans le livre de la vie. Des couleurs sombres sont venus griffonner quelques pages depuis quelques mois.

    Eh la vie ce n'est pas très sympa de venir faire des misères aux êtres qui nous sont chers.

    Pour Noël tu nous a privé de deux membres importants pour nous tous. Plutôt que de les laisser profiter des leurs, tu les a envoyé à l'hôpital. On a failli en perdre un. Ce n'est pas cool tout ça la vie!

    Pour d'autres raisons d'autres êtres qui nous sont chers  trouvent sur le livre de la vie des pages mouillées par des larmes que les soucis leurs font verser.

    La vie, il faut les aider à sécher ces larmes ainsi les pages sècheront aussi.

    J'espère la vie que bientôt le bleu reprendra du service pour écrire la suite, une suite que nous pourrons écrire avec le sourire et des mots joyeux.

    ©caroline

    Le livre de la vie et Noël 2016


    votre commentaire
  • Bientôt Noël

    Il y a 50 ans pour moi le père Noël est passé avant le 25 Décembre. Neuf mois avant j'avais commandé un bébé. Une fille de préférence (j'avais déjà un très beau petit garçon). Donc j'avais commandé une fille mais dans ces années là les échographies n'étaient pas d'actualité alors les naissances étaient des surprises.

    J'ai eu de la chance, le 5 Décembre mon voeux a été exaucé. Tout en douceur tu es arrivée toi ma fille et pour moi ce fut Noël avant l'heure et le plus beau des Noëls, celui que je n'oublierai jamais

    ©caroline

     

     

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui c'est la fête des défunts maman de plus c'est ton anniversaire. Je suis triste  un peu plus que les autres jours. Je suis dans les souvenirs, j'essaie d'écrire l'histoire de notre famille pour que mes enfants et petits enfants vous connaissent mieux

    Je pense très fort à toi ainsi qu'à papa, Christian, Michel.

    Vous êtes toujours avec moi

     ces roses n'ont pas l'odeur de celles de notre jardin, elles en ont la couleur

     


    votre commentaire
  • Papa je me rends compte que je n'ai pas beaucoup parlé de toi et pourtant tu es toujours là dans mon coeur.

    Au mois d'avril prochain ça fera 51 ans que tu nous a quitté.

    Tu avais 57 ans et moi 23. J'ai eu mon papa pendant mon enfance mais dans ma vie d'adulte tu m'as manqué.

    Tu étais un papa discret, tu laissais à maman le soin de notre éducation.

    Est ce que je te connaissais bien? Je ne sais pas!

    Du plus loin que je me souvienne, tu étais beau avec des yeux gris transparents. Tu travaillais dans un bureau les chiffres tu connaissais! Pour aller travailler, tu étais toujours en costume cravate avec des chemises impeccables (bien repassées par maman). Tu avais toujours une serviette (cartable) en cuir et lorsque tu pensais qu'elle était usée, que tu en achetais une autre et bien nous tes enfants nous disputions pour aller à l'école avec ton cartable usé.

    Tu avais un bateau une barquette Marseillaise. Tous les samedis matin tu partais à la pêche. Les vendredis soir tu préparais tes palangrottes dans la cuisine on aurait cru qu'il y avait des toiles d'araignées avec tes fils de pêches que tu démêlais. tu ramenais beaucoup de poissons ainsi que de beaux coups de soleil.

    Aux beaux jours, les dimanches après-midi toute la famille faisait un tour en bateau. La passe (phare) st Marie nous faisait peur, ça bougeait beaucoup parce que nous quittions le port pour le large et toi tu riais

    Pour ma part j'adorais ces moments!

    Aujourd'hui tout a changé dans notre Marseille. Tu serais perdu dans cet imbroglio.

    Ca c'est une petite partie de mon enfance avec toi. Il y a eu des moments moins drôles  mais pour ça on verra plus tard.

    Une chose est certaine, tu me manques, vous me manquez vous qui êtes là-haut.

    ©caroline


    2 commentaires
  • La vie file, la vie file entre les doigts.

    J'ai beau fermer mes mains, serrer les poings rien n'y fait.

    Ma vie file, ma vie me file entre les doigts. Je ne la maîtrise plus.

    Elle m'a emmené à un âge où l'on devrait pouvoir vivre pour soi après avoir tenu son foyer, s'être occupé des autres, élevé ses enfants en faisant de son mieux, en se donnant jours et nuits jusqu'au moment où ils ont quitté le nid.

    Mais non! La vie file, ma vie file et je dois continuer à m'oublier je ne peux pas vivre le temps qu'il me reste sereinement et non il y a d'autres autres...

    Non pas que les enfants, d' autres qui avec leurs propres soucis font que par obligation, sans avoir de choix  je laisse filer ma vie en m'oubliant encore et encore.

     J'en suis toujours et encore au moment où l'on doit refouler ses ressentis, ses envies, ses besoins parce qu'il faut et faudra penser aux autres avant

    ©caroline

     


    votre commentaire
  • Ce que l'on dit à la nuit, le jour ne peut l'entendre.

    Ce que l'on confie à la nuit personne ne peut l'entendre.

     Bien souvent la nuit est notre confidente. L'impression d'être seul avec elle fait que nous lui parlons de ce qui nous tourmente et qui fait notre tristesse le jour.

    Dans son silence la nuit nous écoute parce que nous ne faisons pas de bruit en nous confiant . Ce sont nos pensées qui lui parlent et nos pensées vont directement de nous à elle.

    Ce que la nuit nous répond le jour ne peut l'entendre.

    Le jour est trop bruyant pour prêter  attention à nos conversations avec la nuit.

    Le jour a trop de choses à gérer pour écouter celui qui a des soucis et puis le jour le soleil brille, ce qui n'est pas propice aux confidences.

    Tandis que la nuit....

    ©caroline

    ce que l'on dit à la nuit

     


    votre commentaire
  • Tout laisser là

    Un moment de déprime, une peine, un chagrin, des absences et l'envie de tout laisser là nous prends.

    Partir, se laisser porter par rien............où? Nulle part!!!!! Ou alors dans un endroit où l'on ne connait pas le chagrin, le manque, où l'on ne se pose pas de questions, où l'on s'accommode de ce que le temps qui passe veut bien nous laisser. Un endroit où tourner la tête vers le passé n'existe pas, parce que la nostalgie du passé, quelques absences au présent font mal et donnent envie de tout laisser là

    ©caroline

     

       


    votre commentaire
  • Victor Hugo a écrit

    "lorsque l'enfant parait, le cercle de famille applaudit à grands cris" Oui c'est vrai!

    Et puis l'enfant grandit, fait sa vie et la famille qui a applaudi se retrouve au second plan et même en vieillissant au troisième.

    Les enfants ont à leur tour des enfants qui font applaudir le cercle de famille. Là aussi la joie n'a qu'un temps!

    Le temps où l'enfant est petit parce qu'en grandissant, lui  aussi a d'autres préoccupations que la famille.

    Parfois tout ça la fait éclater la famille et d'aucun se trouve triste de cette situation qui le dépasse.

    Il fut un temps où le mot famille valait quelque chose, il fut un temps où la famille était unie et réunie

    En ces temps nouveaux où le modernisme fait vivre à toute vitesse, il ne reste plus trop de place pour la famille. L'individualisme prime et c'est bien triste.

    ©caroline

     


    votre commentaire
  • cours de natation synchronisée

    Notre petite miss à 8 ans se lance dans la natation synchronisée.

    Durs  les premiers cours, j'en tire la langue mais j'adore!!!

    Après quelques cours, un petit spectacle avec un mistral de follie

    J'ai le bonnet bleu clair. Je flippe un peu, mes grands parents, tatie, tonton sont là avec mes parents.

    Comme l'on dit je vais tout donner!

    Valentine

    cours de natation synchronisée et paddle été 2016/ Notre nayade avant Noël

     

    Me revoilà  avant les vacances de Noël.

    Je vais vous faire la surprise d'un joli plongeon

    la figure en plongeant n'était pas prévue et j'ai surpris tout mon monde

    Joyeux Noël!

    Valentine

     

    cours de natation synchronisée

    Coucou!

    C'est encore moi, je ne fais pas que de la natation synchronisée, j'adore faire du paddle avec mon papa

     

    Je suis heureuse comme un poisson dans l'eau

    Bonnes vacances!!!

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • 101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

    101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

    Et voilà, notre aïeule a fêté ses 101 ans. Elle est toujours aussi joyeuse, elle a toujours ça façon de nous donner des leçons de vie. Elle aime toujours autant la vie.

    Cette année, toute la famille n'était pas présente mais cette journée a été un moment de bonheur et de joie aussi bien pour elle que pour nous.

    Elle a eu droit à un magnifique gâteau à l'image de son passé de chanteuse dont elle a la nostalgie. Sa voix n'a pas changé c'est toujours un grand plaisir de l'écouter.

    Maman,  mémé

    tes enfants, petits enfants, arrières petits enfants te souhaitent un très joyeux anniversaire et sommes très heureux de t'avoir à nos côtés.

    101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

    101 ans Joyeux anniversaire (juillet 2016)

     


    votre commentaire
  • La nature bousculée

    Tout doucement la vie s'écoule, tranquillement le temps passe.

    Et puis un jour sans prévenir, sans crier gare le temps change comme il l'a toujours fait.

    De gros nuages noir, de gros orages violents déchargent leur trop plein sur les vies qui s'écoulaient tout doucement.

    Là c'est la panique, la peur, la colère, la rage. Le temps se fige sur un désastre.

    De l'eau, encore de l'eau, toujours de l'eau qui tombe du ciel et vient anéantir des vies, qui vient faire couler de grosses larmes sur les joues des personnes qui quelques jours avant pensaient que tout doucement la vie s'écoulait, tranquillement le temps passait.

    Et bien non! Ce n'était que rêves et fausses idées. C'était sans compter que la nature sait se rebeller elle qui était là avant nous et dans toute la splendeur qu'on lui a volé pour s'installer.

    S'installer, la déposséder de sa verdure et la couvrir de béton. Couper ses arbres et perdre la chlorophylle de ses feuilles qui nous aidait à respirer.

    Boucher les ruisseaux, détourner les rivières, construire tout prés de fleuves, mettre du béton jusqu'au bord de l'eau faisant une couche imperméable qui empêche l'eau de pluie de rejoindre correctement les cours d'eau qui doivent la guider jusqu'à la mer.

    C'était la vrai vie de la nature mais l'homme de par ses envies de modernité a tout gaché.

    C'est  pour ça que la nature se rebelle elle qui était là avant nous et que l'on bouscule sans ménagement pour lui prendre de plus en plus de place.

    ©caroline

     


    votre commentaire
  • pour le livret d'anecdotes fait par ton épouse à l'occasion de tes 40 ans la mienne ta maman

     Mon fils, tu as été la pochette surprise pas si surprise que ça. Avec ton papa nous étions indécis et, douze ans et dix ans après ton frère et ta soeur tu as pointé le bout de ton nez. De plus tu as décidé d'arriver le jour de la st Parfait et le jour de pâques.

    Faut pas vouloir naître pour pâques! Les cloches sont partis et les gynécos aussi. Tu aurais dû  arriver le matin mais jour de fête oblige c'est à dix huit heures quarante  que j'ai découvert ta petite bouille. Tu m'as été enlevé tout de suite. En ce temps là le peau à peau n'existait pas encore et puis les jours de fêtes faut pas trop en demander, même pas du tout. Vers la nurserie tu es allé ... ce n'est que le lendemain que nous avons fait vraiment connaissance. Tu étais un beau bébé joufflu mais brulé à l'oreille et la joue par un matelas trop chaud. J'ai raison quand je dis que pour pâques il n'y a pas que les cloches qui s'en vont, le personnel de la clinique Bouchard aussi.

    Tu étais notre troisième enfant surprotégé par tes ainés. Tu étais sage et savais jouer et t'occuper seul. Tu aimais jouer au ballon et dans la maison quelques objets en on fait les frais, "cassés!!!" Ton papa disait "Bébé au piquet!!!" Du jour de ton arrivée au monde vous avez été trois à faire le bonheur de vos parents.

    Joyeux anniversaire fils!!!


    votre commentaire
  • Lorsque tu es né à la clinique Bouchard les visites pour les enfants de moins de 12 ans n'étaient pas autorisées mais nous ne le savions pas.

    Le lendemain de ta naissance papa nous a emmenés à la maternité. Gilles qui avait l'âge requis a pu monter te voir.

    Moi, du haut de mes 9 ans 1/2 et bien je suis restée dehors et devine quoi? J'ai pleuré et oui!!! Alors maman s'est mise à la fenêtre avec toi dans ses bras. Nous avons fait "Roméo et Juliette" à l'envers Roméo en haut, Juliette en bas et en pleurs.

    Malgré l'étage qui nous séparait j'ai trouvé mon petit frère beau!!!!

    Ce n'est que quatre jours après , lorsque tu es arrivé à la maison que j'ai vraiment fait ta connaissance et ce n'était pas trop tôt!!!!!


    votre commentaire
  • Le nouvel an 2005

    Le jour du passage de l'an 2004 à 2005 tu devais aller réveillonner avec Stéphane mais tu n'étais pas trop décidé.

    Tu n'avais pas envie de sortir pourquoi??? On ne sais pas.

    Avec papa nous avons insisté pour que tu sortes, tu n'allais pas rester avec deux vieux.

    Je pense que tu as passé un bon réveillon puisque dans le courant du mois de Janvier tu as décidé qu'il était temps que tu quittes la maison, que tu ais un chez toi.

    Bon ça nous a un peu surpris mais après tout tu avais largement l'âge de t'envoler.

    Au mois de Février tu étais dans ton petit nid bien installé mais tout seul (que l'on croyait!!!!)

    Un matin du mois de Mars mon portable sonne, au bout du fil c'était toi qui prenait le petit déjeuner à Avignon. Avignon tout seul pourquoi??? Et bien nous avons eu la réponse tout de suite quand une douce et jolie voix féminine nous a parlé.

    AH!!!! Là nous avons compris ta précipitation pour le logement.

    Le grand cachotier avait bien fait d'aller à ce réveillon!

    Monsieur notre fils nous avait toujours dit que nous ne connaitrions  qu'une fille, celle avec qui il ferait sa vie et ça a été vrai de vrai.

    Quelques jours après nous faisions la connaissance de la demoiselle qui avait pris ton coeur et la famille s'est agrandie. Puis une petite Valentine a pointé le bout de son nez pour le plus grand bonheur de nous tous.

    Joyeux anniversaire fils

    Longue vie de bonheur à vous trois

    papa, maman

     

     


    votre commentaire
  • A la bonne pêche

    Dans les années 1990 nous avions l'habitude d'aller pêcher sur la digue. (En ce temps là le plan vigipirate n'existait pas encore).

    C'était toute une expédition à travers de gros rochers glissants. Une fois tous les obstacles passés, nous nous installions bien pour pique-niquer et surtout pour pêcher.

    Ca pitait dur, c'était à celui qui en prenait le plus et le plus gros.

    Mon fils, est ce que tu te souviens du jour où tu as cru en avoir aganté un gros?

    Tu as lancé ta ligne, ça a tiré très fort  et tu as cru que tu tenais au moins un beau loup.

    Mais oh surprise! J'étais sur un rocher en contrebas et à travers mon maillot c'était mes fesses que tu avais pessugué.

    Ce loup là nous ne l'avons jamais mangé et pour cause, je n'étais et ne suis pas comestible.

    Joyeux anniversaire mon fils

    papa

     


    votre commentaire
  • Mon fils, ce souvenir anecdotique de l'année 1986

    Cette année là Bernard Tapie faisait les beaux jours de l'OM.

    Un dimanche après-midi, toi, moi, pépé sommes allés au stade vélodrome.

    Nous avons assisté à un beau match de championnat où l'OM a gagné. Tu parles de l'ambiance!!!

    A la fin du match les joueurs ont lancé des ballons dans les gradins. Il y en avait beaucoup!!! Toi tu avais 10 ans et pour les attraper, dur dur et de plus la personne qui était derrière toi n'a pas regardé que tu étais un enfant et t'as poussé. Bon tu n'es pas tombé heureusement.. Moi j'ai essayé mais en vain. J'ai dit à pépé d'essayer au moins d'en attraper un pour toi mais ton grand père n'a pas compris le lancé de ballons et a crié :" Charles on me tire dessus!:" De ce fait il a été une vraie passoire et pourtant des ballons il en recevait.

    cet après-midi là nous avons assisté à un beau match mais nous avons surtout bien rigolé.

    Sacré pépé!


    votre commentaire